Cantaloune

Cantaloune

L'AOC CANTAL EN CRISE

Bonjour...

Vous êtes de plus en plus nombreux à venir sur notre blog et nous vous en remercions ! 

 Aujourd'hui l"actualité agricole majeure du Cantal  est sans aucun doute l'AOC Cantal . En effet, pour tous les acteurs de la filière laitière cantalienne, après plus de 20 ans de stagnation, voire de baisse des prix, à la production de cet AOC, la seule solution pour enrayer cette tendance était de créer un cahier des charges et de le mettre en place... Ce dernier fut écrit en 2008 et mise en place en 2009...

D'un coté, les agriculteurs se sont engagés à respecter de nouvelles contraintes ( au moins 1/3 de la ration en foin, une quantité de concentrés limitée, 120 jours de pâtures au minimum, des animaux nés dans le cantal, des critéres de qualité du lait irréprochables etc...  ) de l'autre, les transformateurs se sont engagés  à verser,  au Comité Interprofessionnel Fromager ( CIF),  une prime ( la CVO)  de 30 euros/ 1000 litres et qui évoluerait avec le temps.  Le CIF a pour vocation de promouvoir les AOC et  a consacrer 6€/1000 litres à des actions de communication ( notamment la pub " oublier le Cantal, ca peut être fatal  :-)) et a reverser 15€/1000 l aux agriculteurs ayant adhérés et respectés  cette démarche ...

Aujourd'hui, nous sommes face à un mur...D'un coté, il y a les agriculteurs qui demandent la revalorisation de la CVO pour récompenser leurs efforts et de l'autre, les entreprises qui  disent ne  pas être arrivées, en 2009, à vendre plus cher le Cantal AOC à cause de la crise... Ce qui veut dire que pour verser la CVO au CIF  elles ont moins payés le lait  aux agriculteurs ou ont pris dans leurs réserves ou ont équilibrés avec d'autres productions ( donc en gros les agricuteurs ont payés eux-même la CVO.)

Le dialogue entre les différents acteurs s'envenime et chacun campe sur ses positions, mais heureusement, pour l'instant, le cahier des charges de l'AOC Cantal  n'est pas remis en question. Les consommateurs auront donc dans leurs assiettes du bon Cantal mais sont-ils prêts à payer plus ? Ou faudra-t-il que les distributeurs mettent, enfin, la main à la poche ???



16/05/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres